Stéphane Dozier aka Mister Macarons

Chef pâtissier au parcours atypique, Stéphane Dozier aime à partager sa passion pour la pâtisserie pendant les cours qu’il donnent régulièrement avec  Restolib’ et son acolyte Olivier Chaput. C’est en travaillant dans les palaces parisiens que Stéphane a pris goût à la gastronomie gourmande. Il puise son énergie en transmettant son savoir avec générosité aux adultes en reconversion professionnelle préparant le CAP pâtisserie.

Votre engagement pour des actions caritatives, c’est naturel pour vous ?

Oui, j’ai voulu aider Olivier dans son action. Je trouve son projet réaliste et transparent, à travers son association, on sait exactement où vont les fonds récoltés.

Durant ces quatre années, vous avez vécu des moments forts avec cette aventure, pouvez-vous en partager un avec nous ?

Oui, l’année dernière la soirée du lancement du « Ruban de l’Espoir » se déroulait sur une péniche à Paris. A la base, un célèbre pâtissier devait faire des pâtisseries mais  il a fait faux bond à la dernière minute .Olivier m’a demandé au pied levé de le remplacer et de les faire à sa place, et la spontanéité avec laquelle je l’ai remplacé m’a ouvert les yeux sur une réalité. Je suis moins vénale que je ne le pensais.

Pourquoi cette soirée a été si particulière pour vous ?

En fait ça a été une épreuve pour moi, car jusqu’à présent je fuyais cette réalité du cancer. Mon père a été emporté par cette maladie qui restait un tabou dans ma famille.

Et qu’est ce qui a changé du coup ?

J’ai été bluffé par l’énergie de ces femmes malades. Cette soirée au sujet grave se transformait en fête, ces femmes en tiraient le meilleur. L’image de La Nouvelle Orléans, avec ses enterrements gais où on chante et on danse, s’est imposée à mes yeux .Ces images décalées me correspondent et me conviennent.

Si vous deviez retenir une seule chose?

Ce projet émouvant a été une leçon d’humilité et de solidarité positive, une vraie leçon de vie ! Ca m’a permis de mettre mes compétences au service de quelque chose de bien.

Et de réaliser un fantasme de pâtissier ?

Et oui ! Le comble, fut de faire des macarons en forme de nichons ! Un grand fantasme d’érotisme pour un pâtissier !! En effet, faire une pâtisserie à la forme généreuse été une façon élégante de faire un pied de nez à cette maladie

Le geste responsable de Noël, l’Agenda des Chefs avec Tribway!

Cette année pour Noël, faites une action pour soutenir la lutte contre le cancer du sein, c’est le choix qu’a fait Tribway, 1er site de rencontre entre shoppeurs et produits exigeants !

Lancé en Septembre 2012 , par une bande d’amis, Maxime Fourny, Sarah Allart, Félix Motosso, Fabien Collangettes et Xavier Poinas, Tribway compte aujourd’hui plus de 50 000 membres. Le site propose des ventes éphémères de produits tendance et originaux et une mise en avant de suggestions appelé : « le wall of love », qui dévoile en temps réel les derniers produits shoppés et les coups de cœur de la communauté (amis, guides, influenceurs…)

Tribway permet de découvrir chaque jour des marques et originales et innovantes, mais aussi des marques éco-responsables qui se soucient de la santé des consommateurs, de la planète et de l’emploi.

C’est dans cette logique que Tribway a décidé de s’associer à l’Agenda des Chefs. Sarah Allart témoigne : « C’est une très belle initiative collective, et l’Agenda des Chefs est un très beau produit : bien conçu, original et astucieux. Nous sommes donc ravis de contribuer à faire connaître ce produit, dont l’intégralité des bénéfices sont reversés à la lutte contre le cancer du sein. Une belle façon de shopper utile tout en faisant une bonne action! »

Un grand bravo aux équipes de Tribway qui ont décidé de vendre bénévolement l’Agenda des Chefs, merci pour Elles !

Infos pratiques

La vente aura lieu du 23 décembre au 5 janvier sur le site www.tribway.com

Yadira Deffradas, une enseignante pas comme les autres!

Yadira Deffradas est naturellement tournée vers les autres. Depuis 2007, elle enseigne la cuisine aussi bien aux jeunes qu’aux adultes en reconversion professionnel. Aujourd’hui, elle est enseignante au Lycée Professionnel Théodore Monod, elle aime transmettre son savoir et communiquer sa passion pour la Gastronomie. Sa cuisine est emprunte d’un métissage de par ses origines (de mère colombienne et de père français)

Que représente pour vous l’Agenda des Chefs ?

C’est d’abord par amitié pour Olivier et puis parce que je suis une femme et que cet engagement me touche. J’ai été personnellement touchée dans ma famille et il est important pour moi de m’investir pour cette cause.

Comment vous êtes-vous rencontrés avec Olivier ?

Mon Chef au Lycée Théodore Monod a proposé à Olivier de venir travailler sur les CAP alternances et depuis 2 ans nous partageons une véritable complicité. L’année dernière, j’ai organisé une soirée rose de lancement pour l’agenda.

Cette soirée a été importante pour toi et tes élèves ?

Grâce à la mention complémentaire traiteur, ils ont pu préparer un cocktail et nous avons vendu des agendas.

Ils ont compris ce que ça représentait ?

Bien qu’encore jeunes ils ont été pour la plupart très investis et ils ont même acheté des agendas !

Et cette année ?

On n’a pas pu organiser de soirée mais nous restons très solidaires pour cette noble cause.

Malice, générosité et piment la recette gagnante de Louise Denisot!

© Jacques Lange

Louise Denisot fait partie des journalistes vedettes de la chaîne Cuisine plus,  elle délivre avec malice, à travers ses émissions ses recettes faciles et ludiques.

Louise, pourquoi vous êtes-vous impliquer pour l’Agenda des Chefs ?

Parce que c’est un projet qui concerne les femmes et les hommes par la même occasion, il y a une notion de plaisir très présente dans la cuisine. Si on peut apporter une pierre à l’édifice ou un petit carré de sucre !

Un petit carré de sucre, j’aime beaucoup, et comment as-tu rencontré Olivier ?

Je l’ai rencontré à un concours de cuisine où nous étions jury tous les deux, l’Agenda était déjà bouclé pour cette année là mais il a été convenu que je participe au prochain et me voilà.

Si tu avais un dernier mot pour nous dire ce que cette aventure t’a apporté ?

C’est un bon partage et ça permet de rencontrer des gens qui donnent de leur temps pour cette cause et c’est bien!

Père et fille unis pour l’Agenda des Chefs!

Toujours en action, Chef de renom dans la restauration traditionnelle et gastronomique, Professeur au lycée d’Anthony, Jean Yves Corvez a toujours cultivé sa volonté de transmettre et faire partager son savoir. Il est, en outre, l’auteur d’un livre de cuisine traditionnelle qui fait  référence. On a pu aussi le voir participer à des émissions télévisées comme des Racines et des Ailes ou Tous Gastronomes!

Que représente l’Agenda à vos yeux?

C’est un très bel outil de communication, de sensibilisation et de mobilisation, pratique et futé, que l’on peut offrir à n’importe quelle occasion en étant conscient de faire un geste fort pour la lutte contre le cancer.

Pourquoi avez-vous tenu à prendre part à cette aventure ?

Malheureusement, je pense qu’aujourd’hui nous sommes tous touchés par ce fléau et connaissons quelqu’un de proche frappé par la maladie. En tant que mari et père de deux filles devenues des femmes, il me serait difficile d’ignorer et de ne pas être concerné par ce combat. Aussi partager une recette avec ma chocolatière de fille est un véritable bonheur surtout quand on sait que cette création servira une noble cause.

Vraiment, un grand bravo pour cette belle idée qui, je l’espère perdurera.

Philippe Gardette, Président, Chef et pilier de l’Agenda des Chefs

Pour Philippe Gardette, Président de l’Ordre Culinaire International et Chef de renom aux multiples distinctions, son, engagement auprès d’Olivier Chaput permet d’apporter un peu de réconfort et de douceur pour toutes les personnes touchées par la maladie. Et pour lui, si souvent médaillé, la plus belle des récompenses est de voir les gens lui sourire.

Julie Rivière, l’énergie dans un grand coeur!

 

Julie Rivière est une Chef au parcours atypique, elle a fait ses armes au sein de l’entreprise familiale sans passer par la case école hôtelière. Puis  après diverses expériences au sein des grandes maisons elle  décide d’ouvrir son propre établissement, le 23 Clauzel.

Pourquoi avez-vous accepté de participer à l’Agenda des Chefs ?
D’abord en tant que femme, je peux être confrontée à ce problème et je pense qu’il faut aider les associations comme celle d’Olivier et qu’il est important de se mobiliser pour faire avancer les choses. Il faut aider et répondre présent et je continuerais à le faire.

En plus le fait que cette action se fasse via la gastronomie, votre passion  cela doit être très parlant pour vous ?
Oui sans parler de gastronomie, la cuisine est un métier de partage  d’amour on fait ce métier avec le cœur et l’association d’Olivier en est le prolongement.

Un dernier mot pour inciter les gens à acheter l’Agenda des Chefs ?
Nul n’est à l’abri, les autres, ça peut être nous demain et il faut donner de son temps, de son cœur, apporter du réconfort aux malades, être là, être présent tout simplement.


Nicolas Rieffel, l’atout Rock&Roll de l’Agenda des Chefs

Nicolas Rieffel a fait la connaissance d’Olivier Chaput par le biais de son copain d’enfance Nicolas Fix qui participe à l’aventure de l’Agenda des Chefs depuis 2011. En lui présentant, il lui dit : «C’est un dingo comme toi. Il va te plaire ! » Nicolas Rieffel, super actif, dynamité, sur tous les fronts est certainement l’atout Rock & Roll de l’Agenda des Chefs 2014.

 Votre visage n’est pas  inconnu du grand public, figure emblématique de votre région d’Alsace, ancien candidat de Master Chef, comment vous êtes-vous servi de votre notoriété pour booster l’Agenda ?
La semaine qui a précédée l’annonce du gagnant de Master Chef, j’ai lancé l’opération 1euro/1 client : 1 euro est prélevé sur chaque addition. En 3 semaines, 17 restaurants ont répondu présents, 6500 euros ont été ainsi récoltés et reversés à l’association d’Olivier Chaput «  Pour Elles ».

L’aventure ne s’arrête pas là ?
Et comment ! La presse a été enthousiaste et la couverture médiatique a permis à plus de Chefs de connaître cette action. Cette année, saison 2 de l’opération, autant que faire se peut, on vise à récolter 50 000 euros.

 Originaire d’Alsace, vous avez su dynamiser votre région et devenir un de ses ambassadeurs!
Oui, la dimension caritative est forte en Alsace Mon confrère Fix à Mulhouse et moi à Strasbourg, nous n’avons eu aucun mal à trouver des sponsors. Nous essayons avec une bande de copains solidaires de faire monter la sauce et de mener à bien ce projet.

 Votre prochain défi ?
Envoyer un message fort, pour que les gens du métier réagissent ; je vise non seulement à mobiliser les restaurateurs mais tous les métiers de bouche. La pâtisserie Koenig, par exemple  a accepté de participer à l’opération et de réduire sa marge.

 Si vous vouliez faire passer un message, ce serait lequel ?
Cristalliser la profession à travers le caritatif. Envoyer un message de solidarité. Tout le monde a besoin de tout le monde !

La frimousse de Tiffany Depardieu au service de l’Agenda des Chefs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tiffany Depardieu a marqué les esprits en 2011 en accédant au quart de finale de la deuxième édition de l’émission Top Chef. Depuis elle a développé son activité de  Chef à domicile, en proposant également des cours de cuisine et en signant  la carte d’établissements Parisiens. Toujours présente dans le cœur des téléspectateurs, elle fait son retour sur le petit écran au début de l’année, dans l’émission un Chef à ma Porte, aux côtés d’Olivier Chaput !

 Que représente l’Agenda des chefs pour vous ?

Une très belle initiative, je connais Olivier depuis longtemps et je suis sensibilisée au problème dans ma famille, j’ai sauté sur l’occasion quand on a sollicité ma participation.

Pourquoi cette action te touche ?

Tous ces gens prêts à s’investir,  à se dévouer, c’est une leçon de vie et j’espère que ça va continuer encore longtemps.

Un dernier message ?

Que les femmes se fassent dépister le plus tôt possible, il faut un maximum de prévention et ne pas attendre, il n’y a pas d’âge pour se faire dépister.

Sylvain Rebulard, soutien indéfectible de l’Agenda des Chefs

Chef et enseignant d’abord au CEPROC puis au Lycée des métiers d’Antony, Sylvain Rebulard est venu cette année grandir les rangs de l’Agenda des Chefs 2014.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Que représente l’Agenda des Chefs à vos yeux ?

J’ai la chance d’être entouré par de nombreuses femmes, dont ma maman de 80 ans, toujours bien portante, pourtant dans ma famille plusieurs personnes ont été durement touchées par ce fléau que représente le cancer. J’ai pour habitude de dire que cette famille est « un véritable catalogue de cancers ».

Pourquoi avez-vous tenu à prendre part à cette aventure ?

Par amitié pour Olivier, et très spontanément, si ma contribution à l’agenda 2014 peut aider à faire avancer les choses, c’est un honneur pour moi d’être à ses côtés parmi mes éminents confrères et consœurs.