Malice, générosité et piment la recette gagnante de Louise Denisot!

© Jacques Lange

Louise Denisot fait partie des journalistes vedettes de la chaîne Cuisine plus,  elle délivre avec malice, à travers ses émissions ses recettes faciles et ludiques.

Louise, pourquoi vous êtes-vous impliquer pour l’Agenda des Chefs ?

Parce que c’est un projet qui concerne les femmes et les hommes par la même occasion, il y a une notion de plaisir très présente dans la cuisine. Si on peut apporter une pierre à l’édifice ou un petit carré de sucre !

Un petit carré de sucre, j’aime beaucoup, et comment as-tu rencontré Olivier ?

Je l’ai rencontré à un concours de cuisine où nous étions jury tous les deux, l’Agenda était déjà bouclé pour cette année là mais il a été convenu que je participe au prochain et me voilà.

Si tu avais un dernier mot pour nous dire ce que cette aventure t’a apporté ?

C’est un bon partage et ça permet de rencontrer des gens qui donnent de leur temps pour cette cause et c’est bien!

Père et fille unis pour l’Agenda des Chefs!

Toujours en action, Chef de renom dans la restauration traditionnelle et gastronomique, Professeur au lycée d’Anthony, Jean Yves Corvez a toujours cultivé sa volonté de transmettre et faire partager son savoir. Il est, en outre, l’auteur d’un livre de cuisine traditionnelle qui fait  référence. On a pu aussi le voir participer à des émissions télévisées comme des Racines et des Ailes ou Tous Gastronomes!

Que représente l’Agenda à vos yeux?

C’est un très bel outil de communication, de sensibilisation et de mobilisation, pratique et futé, que l’on peut offrir à n’importe quelle occasion en étant conscient de faire un geste fort pour la lutte contre le cancer.

Pourquoi avez-vous tenu à prendre part à cette aventure ?

Malheureusement, je pense qu’aujourd’hui nous sommes tous touchés par ce fléau et connaissons quelqu’un de proche frappé par la maladie. En tant que mari et père de deux filles devenues des femmes, il me serait difficile d’ignorer et de ne pas être concerné par ce combat. Aussi partager une recette avec ma chocolatière de fille est un véritable bonheur surtout quand on sait que cette création servira une noble cause.

Vraiment, un grand bravo pour cette belle idée qui, je l’espère perdurera.

Philippe Gardette, Président, Chef et pilier de l’Agenda des Chefs

Pour Philippe Gardette, Président de l’Ordre Culinaire International et Chef de renom aux multiples distinctions, son, engagement auprès d’Olivier Chaput permet d’apporter un peu de réconfort et de douceur pour toutes les personnes touchées par la maladie. Et pour lui, si souvent médaillé, la plus belle des récompenses est de voir les gens lui sourire.

Julie Rivière, l’énergie dans un grand coeur!

 

Julie Rivière est une Chef au parcours atypique, elle a fait ses armes au sein de l’entreprise familiale sans passer par la case école hôtelière. Puis  après diverses expériences au sein des grandes maisons elle  décide d’ouvrir son propre établissement, le 23 Clauzel.

Pourquoi avez-vous accepté de participer à l’Agenda des Chefs ?
D’abord en tant que femme, je peux être confrontée à ce problème et je pense qu’il faut aider les associations comme celle d’Olivier et qu’il est important de se mobiliser pour faire avancer les choses. Il faut aider et répondre présent et je continuerais à le faire.

En plus le fait que cette action se fasse via la gastronomie, votre passion  cela doit être très parlant pour vous ?
Oui sans parler de gastronomie, la cuisine est un métier de partage  d’amour on fait ce métier avec le cœur et l’association d’Olivier en est le prolongement.

Un dernier mot pour inciter les gens à acheter l’Agenda des Chefs ?
Nul n’est à l’abri, les autres, ça peut être nous demain et il faut donner de son temps, de son cœur, apporter du réconfort aux malades, être là, être présent tout simplement.


Nicolas Rieffel, l’atout Rock&Roll de l’Agenda des Chefs

Nicolas Rieffel a fait la connaissance d’Olivier Chaput par le biais de son copain d’enfance Nicolas Fix qui participe à l’aventure de l’Agenda des Chefs depuis 2011. En lui présentant, il lui dit : «C’est un dingo comme toi. Il va te plaire ! » Nicolas Rieffel, super actif, dynamité, sur tous les fronts est certainement l’atout Rock & Roll de l’Agenda des Chefs 2014.

 Votre visage n’est pas  inconnu du grand public, figure emblématique de votre région d’Alsace, ancien candidat de Master Chef, comment vous êtes-vous servi de votre notoriété pour booster l’Agenda ?
La semaine qui a précédée l’annonce du gagnant de Master Chef, j’ai lancé l’opération 1euro/1 client : 1 euro est prélevé sur chaque addition. En 3 semaines, 17 restaurants ont répondu présents, 6500 euros ont été ainsi récoltés et reversés à l’association d’Olivier Chaput «  Pour Elles ».

L’aventure ne s’arrête pas là ?
Et comment ! La presse a été enthousiaste et la couverture médiatique a permis à plus de Chefs de connaître cette action. Cette année, saison 2 de l’opération, autant que faire se peut, on vise à récolter 50 000 euros.

 Originaire d’Alsace, vous avez su dynamiser votre région et devenir un de ses ambassadeurs!
Oui, la dimension caritative est forte en Alsace Mon confrère Fix à Mulhouse et moi à Strasbourg, nous n’avons eu aucun mal à trouver des sponsors. Nous essayons avec une bande de copains solidaires de faire monter la sauce et de mener à bien ce projet.

 Votre prochain défi ?
Envoyer un message fort, pour que les gens du métier réagissent ; je vise non seulement à mobiliser les restaurateurs mais tous les métiers de bouche. La pâtisserie Koenig, par exemple  a accepté de participer à l’opération et de réduire sa marge.

 Si vous vouliez faire passer un message, ce serait lequel ?
Cristalliser la profession à travers le caritatif. Envoyer un message de solidarité. Tout le monde a besoin de tout le monde !

La frimousse de Tiffany Depardieu au service de l’Agenda des Chefs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tiffany Depardieu a marqué les esprits en 2011 en accédant au quart de finale de la deuxième édition de l’émission Top Chef. Depuis elle a développé son activité de  Chef à domicile, en proposant également des cours de cuisine et en signant  la carte d’établissements Parisiens. Toujours présente dans le cœur des téléspectateurs, elle fait son retour sur le petit écran au début de l’année, dans l’émission un Chef à ma Porte, aux côtés d’Olivier Chaput !

 Que représente l’Agenda des chefs pour vous ?

Une très belle initiative, je connais Olivier depuis longtemps et je suis sensibilisée au problème dans ma famille, j’ai sauté sur l’occasion quand on a sollicité ma participation.

Pourquoi cette action te touche ?

Tous ces gens prêts à s’investir,  à se dévouer, c’est une leçon de vie et j’espère que ça va continuer encore longtemps.

Un dernier message ?

Que les femmes se fassent dépister le plus tôt possible, il faut un maximum de prévention et ne pas attendre, il n’y a pas d’âge pour se faire dépister.

Sylvain Rebulard, soutien indéfectible de l’Agenda des Chefs

Chef et enseignant d’abord au CEPROC puis au Lycée des métiers d’Antony, Sylvain Rebulard est venu cette année grandir les rangs de l’Agenda des Chefs 2014.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Que représente l’Agenda des Chefs à vos yeux ?

J’ai la chance d’être entouré par de nombreuses femmes, dont ma maman de 80 ans, toujours bien portante, pourtant dans ma famille plusieurs personnes ont été durement touchées par ce fléau que représente le cancer. J’ai pour habitude de dire que cette famille est « un véritable catalogue de cancers ».

Pourquoi avez-vous tenu à prendre part à cette aventure ?

Par amitié pour Olivier, et très spontanément, si ma contribution à l’agenda 2014 peut aider à faire avancer les choses, c’est un honneur pour moi d’être à ses côtés parmi mes éminents confrères et consœurs.

Sandrine Kauffer, Julien Binz, un couple uni pour lutter contre le cancer du sein !

Sandrine Kauffer et Julien Binz, comme une évidence, ces deux figures emblématiques alsaciennes donnent de leur temps et de leur énergie chaque année pour faire de l’agenda des Chefs un vrai succès! Nous vous laissons découvrir leurs impressions sur cette aventure:

Sandrine Kauffer / Directrice du journal de Julien Binz :

« L’agenda des chefs est une formidable initiative, un outil de communication utile pour prévenir et donc aider à mieux guérir le cancer du sein en particulier, mais tous les cancers en général. Chaque année, j’en achète pour ma famille et mes amies. C’est aussi une façon de leur dire que je tiens à Elles et qu’elles doivent prendre soin d’Elles. 

Le contenu de l’agenda est très pertinent. Des recettes, des mémos, des alertes rendez-vous avec le médecin, une couleur rose féminine, des chefs de cuisine, une présentation ludique pour évoquer néanmoins un sujet sérieux et dangereux qu’il faut médiatiser.

Participer à cette aventure collective est une manière d’être active face à la maladie, une forme de militantisme en faveur de la santé. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Aujourd’hui le cancer du sein concerne 1 femme sur 8 ! Et plus un cancer du sein est détecté tôt (- de 2 cm), plus les chances de guérison sont importantes.

Depuis 2010, le journal de Julien Binz soutient l’initiative et les actions d’Olivier Chaput. J’ai été sensibilisée par son histoire personnelle et les fonds récoltés serviront à financer la recherche pour dépister et lutter contre cette maladie. Cette cause réunit mon univers professionnel (journal gastronomique) et personnel (la femme que je suis).

Julien Binz, chef de cuisine Rendez-Vous de Chasse 1* Michelin, Bristol à Colmar

La santé est en adéquation avec le bien-manger. Et inversement.

Les produits frais du verger et du potager, riches en nutriments, favorisent une cuisine diététique, saine pour rester en bonne santé. Chaque jour je suis derrière les fourneaux. Je manque de temps, je suis donc ravi de l’initiative d’Olivier Chaput et heureux d’apporter ma modeste contribution à cette cause d’intérêt public. Je le fais aussi pour toutes les femmes de ma vie.

Avec l’agenda des chefs, j’ai l’opportunité de mettre mon métier de cuisinier au service de la santé. C’est aussi un hommage que je rends à mon grand-père Jean Binz, médecin et chercheur, (Laboratoire Saint-Ambroise (LBA)), qui établissait la nutrition au coeur de la santé.

La difficulté est toujours d’allier le plaisir gastronomique avec la diététique. Mais ce défi est relevé avec les belles recettes proposées dans l’agenda des chefs.

Christian Constant et l’Agenda des Chefs

©Bourgies

Une grande histoire d’amour ! Depuis la 1ère édition, Christian Constant, Chef étoilé, à la tête de quatre établissements : »Le Violon d’Ingres” , “Le Café Constant” , “Les Cocottes de Christian Constant », et « Le Bibent »à Toulouse.  Il insuffle le vent chaud du Sud Ouest à notre projet et nous avons beaucoup de chance de la compter parmi nous! Il s’est prêté au jeu de nos questions réponses autour de l’Agenda des Chefs et ça donne ça :

Que représente l’Agenda à vos yeux?

L’Agenda des Chefs est un moyen ludique et pratique d’aider à lutter contre le cancer, notamment en sensibilisant un large public. En l’ayant entre les mains, on pense un peu chaque jour qu’on peut faire un petit geste pour celles et ceux qui en souffrent.

Pourquoi avez-vous tenu à prendre part à cette aventure ?

Si je peux aider par un moyen ou un autre je le fais. Nous connaissons tous quelqu’un qui est ou a été touché par le cancer, c’est pourquoi je pense qu’il est important d’aider la recherche à lutter contre cette maladie.

 

Sylvie Grucker, la marraine de l’Agenda des Chefs 2014

Quand on demande à Sylvie GRUCKER comment elle est devenue marraine de l’Agenda des Chefs 2014, elle sourit et raconte : « la demande d’Olivier CHAPUT fut simple et directe. « Sylvie veut-tu être la marraine de l’agenda en 2014 ? » Et ma réaction fut de verser une belle grosse larme, pas de fierté ou d’honneur, non, mais celle d’une émotion énorme ».

Autodidacte, passionnée, porte-parole des femmes en cuisine, Chef couronnée d’un BIB Gourmand au Pressoir de Bacchus, cette femme de grand cœur, qui aime à transmettre sa passion, a pour devise : « Le goût, le goût, le goût ! » et son implication auprès d’Olivier Chaput reflète bien son action pour le goût des autres.